Prime de Noël 2020 : quel montant versé à partir de ce mardi ? [PRIME DE NOEL] La prime de Noël est versée comme chaque année à la mi-décembre. Cette aide de l’Etat est réservée aux bénéficiaires de certaines allocations sociales. Montant, conditions d’éligibilité… Tout ce qu’il faut savoir.

[Mise à jour du lundi 14 décembre 2020 à 10h56] Encore un peu de patience, pour les bénéficiaires de la prime de Noël. Celle-ci sera versée à compter de ce mardi 15 décembre, comme l’a confirmé le ministère des Solidarités et de la Santé dans un communiqué de presse le 7 décembre dernier. Son montant reste inchangé. Pour mémoire, la prime de Noël est versée chaque année depuis 1998. Aucune démarche n’est à effectuer pour toucher cette aide, qui s’adresse à certains bénéficiaires de minimas sociaux. Selon la situation dans laquelle se trouvent ces derniers, la prime de Noël est versée par la Caf, la CMSA ou Pôle Emploi. Si le versement de la prime de Noël est automatique, la Caf invite toutefois les bénéficiaires du RSA en novembre ou en décembre 2020 à vérifier que les informations transmises à leur Caf sont bien à jour, afin d’éviter toute erreur dans le versement. Plus de détails sur la prime de Noël ci-dessous.

Depuis 1998, les personnes bénéficiant de diverses aides sociales (RSA, ASS…) peuvent bénéficier d’une prime exceptionnelle versée au mois de décembre : la prime de Noël.

Pour être éligible à la prime de Noël, versée chaque année dans les 15 jours précédant Noël, il faut avoir bénéficié en novembre de l’année en cours (ou, à défaut, en décembre) d’une, au moins, des allocations suivantes :

  • Revenu de solidarité active (RSA)
  • Allocation de solidarité spécifique (ASS)
  • Allocation équivalent retraite (AER)
  • Prime forfaitaire pour reprise d’activité. 

Au total, 2,5 millions de personnes peuvent toucher cette prime.

Pour les bénéficiaires du RSA, le montant de la prime varie selon la composition du foyer. Pour les autres bénéficiaires, c’est-à-dire les personnes qui touchent l’ASS ou l’AER, le montant de la prime est forfaitaire, c’est-à-dire qu’il ne dépend pas de la composition du foyer. Il est de 152,45 euros les dernières années. Le barème pour la prime de Noël 2020 est le suivant :

  • 152,45 € pour une personne seule
  • 228,67 € pour une personne seule avec 1 enfant ou une personne en couple sans enfant
  • 274,41 € pour une personne seule avec 2 enfants ou une personne en couple avec 1 enfant
  • 320,14 € pour une personne en couple avec 2 enfants
  • 335,39 € pour une personne seule avec 3 enfants
  • 381,12 € pour une personne en couple avec 3 enfants
  • 396,37 € pour une personne seule avec 4 enfants
  • 442,10 € pour une personne en couple avec 4 enfants
  • +60,98 € par personne supplémentaire.

Une grande partie des bénéficiaires de la prime de Noël est composée d’allocataires du RSA. Mais le montant de leur prime n’est pas fixe : il dépend de la composition familiale. Selon leur situation, la prime leur est versée par la Caf ou par la MSA.

Attention, les personnes touchant des des allocations chômage n’ont pas droit à la prime de Noël. Seuls les bénéficiaires du RSA, de l’ASS, de l’AER ou de la prime forfaitaire pour reprise d’activité peuvent bénéficier de cette prime.

En fonction de leur situation, certains bénéficiaires du RSA reçoivent leur prime de Noël de la Caf. Les bénéficiaires du RSA qui sont rattachés au régime agricole, eux, la reçoivent de leur CMSA. A noter qu’ils n’ont aucune démarche à effectuer et que le versement de la prime est déclenché automatiquement.

Pour les allocataires de l’ASS ou de l’AER, c’est Pôle emploi qui s’occupe d’effectuer le versement. Comme pour la Caf, le demandeur est identifié comme bénéficiaire. C’est donc automatiquement que la prime sera versée sur son compte bancaire. Mais dans le doute, mieux vaut être prévoyant et signaler son cas.

La prime de Noël vous est automatiquement versée au montant correspondant à votre situation, sans démarche de votre part. Toutefois, vous pouvez vérifiez si vous avez droit ou non au RSA ou à une autre aide donnant droit à la prime de Noël en allant sur le site Mes-aides.gouv.fr. Ce site vous permet aussi de faire une simulation pour la prime d’activité.

Le versement de la prime de Noël a souvent lieu dans la semaine qui suit l’annonce officielle du montant, c’est à dire mi-décembre. Pôle Emploi a d’ores-et-déjà assuré que “la remise sur votre compte bancaire est prévue le 16 décembre 2020”.

La prime de Noël est versée automatiquement sur les comptes bancaires des bénéficiaires, qui remplissent les conditions pour y être éligible. Aucune démarche n’est donc à entreprendre, et aucun formulaire n’est à adresser. Toutefois, en cas de non-versement, il est possible d’adresser une réclamation à l’organisme chargé du versement.

Les bénéficiaires de l’AAH ne touchent pas de prime de Noël. Les bénéficiaires de l’Aspa (minimum vieillesse) et de la prime d’activité n’ont pas le droit non plus à ce versement.

Fin 2018, pour répondre à la colère des gilets jaunes, Emmanuel Macron a décrété une série de mesures d’urgence économique et sociale. Parmi elles figurait la possibilité, pour les employeurs, de verser une prime exceptionnelle exonérée d’impôts et de prélèvements sociaux, dans la limite de 1 000 euros, aux salariés gagnant moins de 3 Smic. Cette mesure a été reconduite par la loi de financement de la Sécurité sociale en 2020. Ses modalités et délais de versement ont par ailleurs été modifiés en raison de la crise du coronavirus : la prime Macron peut être versée par toute entreprise dans la limite de 1 000 euros (2 000 euros si l’entreprise a signé un accord d’intéressement (existant ou conclu d’ici le 31 août 2020) et ce jusqu’au 31 décembre 2020. D’ici fin 2020, certains salariés devraient donc recevoir une prime exceptionnelle, exonérée dans les mêmes conditions que l’an dernier. A ne pas confondre avec la prime de Noël, dont il est question ici, qui est versée chaque année depuis 1998 aux bénéficiaires de certaines allocations sociales.