Les nouvelles consoles de salon peuvent bien rivaliser de performances, promettre monts et merveille et souffrir de pénurie, Nintendo n’en a cure et profite des excellentes ventes de sa console Switch, toujours très plébiciscitée malgré l’arrivée de la Playstation 5 et des Xbox Series X et S sur le marché.

Le groupe profite de ce succès et de celui du jeu Animal Crossing : New Horizons pour grimper rapidement en Bourse : à la faveur d’un doublement de son cours en Bourse depuis le mois de mars, la firme nipponne représente désormais 86 milliards de dollars de valorisation boursière, à quelques encâblures de son record de tous les temps (89 milliards de dollars en 2007).

La publication des très bonnes ventes de la Switch malgré l’arrivée des nouvelles consoles, et de fait les très forts espoirs sur les fêtes de fin d’année, période très favorable au secteur du jeu vidéo, allèchent les investisseurs.

Switch

Certes, Nintendo a bien profité de la crise sanitaire mondiale et des mesures de confinement qui ont été favorables au secteur ludique mais les ventes de la Switch ne montrent pas de signes d’essoufflement et devraient dépasser le volume de 24 millions d’unités estimé pour l’année fiscale en cours (se terminant fin mars), ce qui permettrait de dépasser les 80 millions de consoles vendues depuis le lancement en 2017, relève le journal Les Echos.

Le jeu Animal Crossing : New Horizons contribue, comme d’autres franchises (Pokemon…) à ce contexte positif avec plus de 26 millions d’exemplaires vendus et le maintien de son intérêt dans le temps.

Les quelques inquiétudes de certains analystes sur une action Nintendo surévaluée ne suffisent pas à freiner les ardeurs des investisseurs, même sans participation du groupe à la course des nouvelles consoles.