Depuis la base de lancement de Wenchang (île de Hainan) au sud de la Chine, une fusée Longue Marche 8 a décollé hier et a déployé cinq satellites après avoir atteint une orbite héliosynchrone à une altitude de 512 kilomètres.

La charge utile comprenait un démonstrateur technologique de satellite expérimental et quatre petits satellites privés. Un succès pour le 356e vol d’une fusée de la famille Longue Marche et le vol inaugural de ce nouveau lanceur Longue Marche 8.

Longue Marche 8 dispose de deux étages et deux boosters latéraux. La fusée est propulsée par six moteurs qui brûlent un mélange d’oxygène liquide, hydrogène liquide et kérosène. Ce lanceur est capable de placer 4,5 tonnes en orbite héliosynchrone et 2,8 tonnes en orbite de transfert géostationnaire.

longue-marche-8-decollageLongue Marche 8 ; crédits : CNSA

Vers une réutilisation après atterrissage atypique

Ce n’est pas encore la cas actuellement, mais une version de Longue Marche 8 a vocation à être réutilisable avec un atterrissage à la verticale du premier étage et des deux propulseurs d’appoint… attachés.

Le nouveau premier étage sera composé d’un booster central et de deux boosters latéraux. […] Le propulseur central et les propulseurs d’appoint latéraux resteront attachés et effectueront un atterrissage propulsé dans son ensemble sur une plateforme de récupération en mer “, écrit la China National Space Administration (CNSA).

À noter toutefois que c’est ce qui est envisagé pour le moment. Une évolution du concept n’est pas à écarter. Il a du reste déjà été modifié par le passé.