Sur une période de dix jours, Boeing a testé en Australie un escadron complètement autonome de jusqu’à cinq jets d’une taille de 3,4 mètres.

Les petits avions ont volé à des vitesses qui ont atteint 270 km/h. Chaque appareil disposait de capacités embarquées de commande et contrôle, ainsi qu’un système pour le partage de données.

Les tests ont démontré notre succès dans l’application d’algorithmes d’intelligence artificielle pour apprendre au cerveau de l’avion à comprendre ce qui lui est demandé “, écrit Boeing.

L’expérience a également mis à contribution la communication entre les appareils et d’autres plateformes pour une collaboration dans l’optique d’une mission.

boeing-escadron-petits-jets-autonomes
D’après Boeing, compte tenu de la taille, du nombre et de la vitesse des avions utilisés dans le cadre de l’essai, ce dernier est considéré comme une étape très importante dans le progrès de la technologie des systèmes pour des missions autonomes.

Pour chaque décollage, des appareils ont été ajoutés de manière progressive jusqu’à atteindre l’escadron de cinq petits jets. La technologie exploitée va au-delà des simples systèmes de navigation en pilotage automatique.