Cette année et depuis le site de Boca Chica au Texas, SpaceX a fait voler trois prototypes de Starship. Deux bonds à 150 mètres pour les prototypes SN5 et SN6 équipés d’un unique moteur Raptor, puis un vol en haute altitude pour le prototype SN8 en début de mois.

Avec ses trois moteurs Raptor, ses ailerons et une coiffe en forme de cône, Starship Serial Number 8 a atteint une altitude de l’ordre de 12,5 km. Un premier vol en haute altitude qui a été ponctué d’une explosion à l’atterrissage.

Un autre vol en haute altitude est assez rapidement attendu désormais avec un prototype SN9. La version finale de Starship sera équipée de six moteurs Raptor et sera pour rappel le deuxième étage d’un système de lanceur réutilisable propulsé par un premier étage Super Heavy avec une trentaine de moteurs Raptor.

L’imposant booster Super Heavy devrait mesurer 70 mètres de haut, contre 50 mètres pour Starship et avec un même diamètre de 9 mètres. Avec un prototype de Super Heavy, un premier vol à faible altitude (un ” bond “) aura lieu dans les prochains mois. Pour le booster géant, Elon Musk laisse entendre une récupération atypique.

starship-super-heavy

Vers une récupération encore plus spectaculaire pour Super Heavy

Sur Twitter, le fondateur et patron de SpaceX explique que l’objectif est d’attraper le booster Super Heavy avec le bras de la tour de lancement servant à la stabilisation au décollage. Autant dire qu’il faudra faire preuve d’une grande précision.

Pour la stabilisation, les ailettes en grille seraient toujours d’actualité, tandis que les moteurs serviront comme actuellement avec Falcon 9 au contrôle de la vitesse lors de la descente. Par contre, le booster Super Heavy ferait l’impasse sur les jambes d’atterrissage.

D’après Elon Musk, le booster Super Heavy pourrait être immédiatement repositionné sur la tour de lancement après sa capture, et prêt à être réutilisé en moins d’une heure. Du grand spectacle en perspective, mais Elon Musk écrit qu’il s’agira d’abord d’une tentative. Rien n’est gravé dans le marbre à ce stade.