Le radiotélescope d’Arecibo installé à Porto Rico avait été déclaré comme détruit il y a quelques semaines. La flèche qui surplombait la coupole géante avait fini par s’écrouler après plusieurs avaries et des dommages occasionnés par une tempête en aout puis en novembre dernier.

Arecibo telescope degats

Les dégâts étant trop importants, il était alors annoncé que l’outil serait démantelé, les frais de réparation étant jugés trop élevés.

Mais coup de théâtre, il apparait que la gouverneure de Puerto Rico n’est pas de cet avis et soutient la reconstruction du site scientifique. Une enveloppe de 8 millions de dollars va donc être destinée à la réparation de l’outil.

Depuis l’annonce de la mort du télescope, de nombreuses voix s’étaient exprimées contre son abandon. Désormais, il faut espérer que d’autres investisseurs se greffent au projet, car les 8 millions évoqués ne constituent qu’une partie des frais nécessaires à la reconstruction du site. La NSF s’est déjà prononcée comme “réservée” quant à la reconstruction du site, il faudra estimer la facture et l’intérêt des investissements avant de présenter la note au Congrès américain.

Dans le meilleur des cas, les réparations pourraient ne pas commencer avant 2023.