OneWeb a récemment annoncé une levée de 400 millions de dollars auprès de SoftBank (350 millions de dollars) et Hughes Network Systems (50 millions de dollars), afin de lui permettre de poursuivre le déploiement de sa constellation de satellites de télécommunications en orbite basse.

Sous la protection de la législation américaine sur les faillites fin mars, OneWeb a été repris en juillet dernier par un partenariat public-privé composé de l’État britannique et du groupe indien Bharti propriétaire de l’opérateur Airtel (premier opérateur de téléphonie mobile de l’Inde).

Le gouvernement britannique et Bharti s’étaient engagés à investir chacun 500 millions de dollars. Avec sa nouvelle levée de fonds, OneWeb indique ainsi avoir reçu 1,4 milliard de dollars et être entièrement financé pour sa flotte de satellites de première génération.

oneweb-uk-inde
En orbite terrestre basse à 1200 km, cette flotte doit totaliser 648 satellites d’ici la fin de 2022. Au mois de décembre dernier, OneWeb a lancé – avec Arianespace – 36 nouveaux satellites pour un total en orbite de 110.

L’ambition de OneWeb est de fournir un accès à internet à haut débit et faible latence à tous, partout dans le monde. La constellation OneWeb permettra avec des terminaux compatibles un débit d’environ 50 Mbps avec une couverture 3G, LTE, 5G et Wi-Fi.