16:33 – Commerces non essentiels : ter repetita ?

Pour en avoir le cœur net, il faut attendre l’hypothétique allocution télévisée du président de la République, mais l’exécutif souhaiterait cette fois-ci s’épargner le débat sur les commerces qui sont essentiels et ceux qui ne le sont pas, d’après Bercy et certains proches d’Emmanuel Macron, dont les propos sont rapportés par BFMTV. Les commerces non-essentiels pourraient donc rester ouverts en cas de troisième confinement, mais avec des jauges de fréquentation et des horaires d’ouverture restreints ou des prises de rendez-vous obligatoires chez certains commerçants.

15:05 – Quel sort réservé aux écoles en cas de nouveau confinement ?

Il faut une “situation gravissime pour fermer les écoles”, scandait Jean Castex en conférence de presse début janvier. La piste d’une prolongation des vacances d’une à deux semaines serait envisagée par l’exécutif. Il est “possible de rallonger les vacances d’un côté ou de l’autre”, a confirmé Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, ce jeudi sur France Inter. 

De son côté, le ministre de l’Education nationale milite toujours pour le maintien de l’ouverture des écoles, comme en témoignent les propos qu’il a tenus ce jeudi sur France 2 : “Moi je constate qu’au retour des vacances de la Toussaint, comme aux vacances de Noël, vous avez une courbe épidémique qui monte dans les dix jours qui suivent”, a-t-il déclaré, estimant qu’il fallait encore “démontrer que les vacances scolaires sont moins contaminantes que la période scolaire”. “Les contaminations sont venues du milieu familial, dans la vie sociale, beaucoup plus qu’à l’intérieur de l’école”, a-t-il ajouté.

14:28 – Jean Castex à la rencontre des partenaires sociaux ce vendredi

Après les parlementaires et élus locaux ce jeudi, c’est au tour des partenaires sociaux d’être consultés par le Premier ministre ce vendredi après-midi. Une réunion est prévue à 15h30 en visioconférence pour évoquer les nouvelles restrictions sanitaires envisagées.

14:22 – L’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 3 mai 2021

Ce jeudi, le Sénat a donné son feu vert pour une prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 3 mai 2021. Soit un mois de moins que ce qui avait été voté à l’Assemblée nationale et demandé par le gouvernement, à savoir le 1er juin 2021. Une date initiale que le ministre de la Santé Olivier Véran trouvait pourtant “cohérente au regard de la dynamique de l’épidémie”, comme il l’a rappelé devant la chambre, au sens où elle laissait “le temps nécessaire pour que la campagne de vaccination produise pleinement ses effets”.

11:51 – L’acceptabilité, le maître mot dans les réflexions de l’exécutif autour d’un troisième confinement

C’est pour préserver l’acceptabilité sociale des mesures prises, à l’heure où des émeutes ont éclaté dans d’autres pays européens, que l’exécutif planche sur un confinement aménagé, moins strict que les précédents. Pour rappel, le taux d’acceptation atteignait entre 85 et 95% avant le premier confinement, 60% avant le deuxième et 40% aujourd’hui, à la veille d’un éventuel reconfinement, selon un conseiller de l’exécutif dont les propos étaient rapportés par LCI ce lundi. 

11:42 – Confinement hybride : qu’est-ce que c’est ?

Si la piste d’un “confinement très serré” a bien été envisagée, comme l’a rapporté ce mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à la sortie du conseil des ministres, c’est vers un confinement “hybride”, ou “adapté” que l’exécutif pourrait se diriger, moins strict que ceux du printemps et de l’automne dernier. Les écoles pourraient officiellement rester ouvertes, même si une prolongation des vacances de février est envisagée, ce qui revient in fine à fermer les établissements la durée de la prolongation, et les commerces non-essentiels rester ouverts, au moins partiellement, via une réduction de leurs horaires d’ouverture. Les étudiants pourraient également retrouver le chemin des universités un jour par semaine comme Emmanuel Macron avait déclaré publiquement le souhaiter, en déplacement à Saclay la semaine passée. “Rééquilibrer en faveur des jeunes, c’est bien l’idée”, confie un membre de l’entourage du chef de l’Etat, dont les propos sont rapportés par La Voix du Nord.

11:38 – Une allocution présidentielle dimanche ?

Le président de la République pourrait se livrer à une nouvelle allocution télévisée ce dimanche pour annoncer les nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19, d’après BFMTV. “Dimanche soir, c’est la plus grosse exposition” médiatique, justifie un conseiller ministériel dont les propos sont rapportés par la chaîne d’infos. “Attendre mercredi est quasiment impossible, car les projections liées aux variants ne permettent pas ce luxe. Cela donnerait l’impression qu’on inflige un supplice aux Français qui n’en peuvent déjà plus”, explique un proche du chef de l’Etat, également cité par BFMTV.

11:28 – Une décision ce week-end ?

La décision d’un troisième confinement pourrait être prise “dans le week-end”, d’après un conseiller de l’exécutif cité par Le Monde. Avant de se prononcer, le président de la République attendait les résultats de deux études : l’une menée sur les cas positifs recensés ces mardi et mercredi, afin d’évaluer la proportion de variants, et l’autre sur l’impact du couvre-feu à 18 heures, en vigueur sur tout le territoire depuis le 16 janvier dernier. Les variants du virus représentant désormais “plus de 2 000 patients par jour” testés positifs au Covid, a déclaré ce jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran. Quant au couvre-feu à 18 heures, il “a sans doute permis d’éviter une explosion du nombre de cas de Covid-19 dans notre pays mais il n’est plus suffisant, a lancé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal lorsqu’il s’est exprimé devant la presse en fin de journée ce jeudi.