Orange annonce avoir mis un terme aux discussions avec Free portant sur un accord de partage de réseau mobile. Ces discussions pour une mutualisation des réseaux avaient été engagées à l’issue des enchères 5G en octobre dernier pour les fréquences de la bande 3,5 GHz.

Dans un court communiqué, Orange souligne une divergence de stratégie de déploiement. L’opérateur télécoms n’entre pas dans les détails, tout en ajoutant faire de la qualité de ses réseaux une priorité.

orange-show-hello-2018-5g
Lors de ses vœux à la presse mercredi, Stéphane Richard a déclaré : ” Nous avons fait le choix des fréquences 3,5 GHz pour la 5G. Le reste, ce n’est pas de la 5G, même si ça peut en porter le nom. C’est de la 4G améliorée. ” Le patron d’Orange a ajouté : ” Tant pis si cela permet à d’autres de revendiquer des taux de couverture trompeurs.

Free n’a pas été directement nommé par Stéphane Richard, mais c’était tout comme. Pour sa 5G, Free Mobile revendique le plus grand réseau de France. Une performance obtenue en s’appuyant fortement sur des antennes actives dans la bande 700 MHz auparavant connue pour la 4G.

Une polémique stérile ?

Rappelons que les bandes basses apportent une meilleure couverture surfacique et à l’intérieur des bâtiments, mais pour des débits qui ne sont pas comparables à ceux fournis par les bandes hautes comme la 3,5 GHz.

Fondateur de Free et dirigeant historique du groupe Iliad, Xavier Niel a déjà balayé les critiques d’une ” fausse 5G ” d’un revers de la main en soulignant que la 5G est une norme, et que la véritable question est de savoir si cette norme est respectée ou pas.

Selon le dernier observatoire du déploiement 5G de l’Arcep avec des données des opérateurs au 31 décembre 2020, Free est largement en tête sur le nombre de sites 5G ouverts commercialement, en capitalisant donc sur la bande 700 MHz.

arcep-observatoire-5g-jan-2021-1

Sur la bande cœur 5G à 3,5 GHz, Orange est en première position en nombre de sites allumés, mais Free est loin d’être inactif et se positionne à la seconde place. En outre, tous les opérateurs ont fait le choix de la 5G avec d’autres bandes que la 3,5 GHz. C’est donc bien tant qu’ils respectent la norme… Reste que la communication autour de la 5G fait tiquer des associations de consommateurs.