11:43 – Une conférence de presse de Jean Castex deux jours avant les vacances scolaires

Les vacances de février débutent ce samedi 6 février dans les académies de la zone A (Besançon, Dijon, Grenoble, Lyon, Clermont-Ferrand, Limoges, Poitiers et Bordeaux). Lorsque la perspective d’un reconfinement semblait imminente la semaine du 25 janvier, une prolongation d’une semaine à deux semaines des vacances scolaires était envisagée, comme on pouvait le lire dans plusieurs médias, éventuellement assortie d’une unification des zones. De quoi fermer les établissements scolaires pendant un troisième confinement sans le présenter comme tel. Si aucune de ces hypothèses n’a été confirmée, les Français sont toujours dans l’incertitude quant aux vacances de février. Ajoutée à cela la fermeture des remontées mécaniques, les réservations à la montagne ont diminué de près de 60%, selon une étude PAP.

11:43 – Le télétravail en ligne de mire

La présence d’Elisabeth Borne, ministre du Travail, laisse présager un rappel à l’ordre des entreprises, au sein desquelles la pratique du télétravail s’est érodée ces dernières semaines. 64% des actifs en situation de télétravailler y ont eu effectivement recours en janvier contre 70% en novembre, selon la dernière enquête Harris réalisée pour le ministère du Travail. La ministre prévient que cette mesure fera l’objet d’un contrôle renforcé. “On a identifié des secteurs où le télétravail a baissé donc on les contacte un à un pour les remobiliser. Je confirme que mes services vont renforcer leurs interventions en entreprise pour conseiller, contrôler et le cas échéant sanctionner”, a prévenu la ministre ce mercredi au micro de Radio Classique. Ce soir, la ministre devrait donc a minima réitérer son appel lancé aux chefs d’entreprise et salariés à renforcer le télétravail. Un message que la ministre a également demandé aux partenaires sociaux, rencontrés en début de semaine, de relayer dans les entreprises.

11:42 – Un rappel à l’ordre à l’horizon

Certes, le président de la République a témoigné de sa confiance aux Français via un tweet qu’il leur a adressé ce samedi 30 janvier puis lors de son interview, surprise, là-encore, ce mardi sur TF1. Mais le chef de l’Etat a prévenu que ce ne serait pas la “stratégie de vaccination” qui permettrait “d’éviter à court terme un reconfinement ou non. C’est notre mobilisation à tous, c’est-à-dire notre capacité à tenir les gestes barrières et notre capacité à bien respecter le triptyque tester-accompagner-protéger”. “J’ai confiance dans notre capacité à nous mobiliser. Nous avons une part de la réponse dans nos mains, dans notre responsabilité individuelle et collective”, a poursuivi Emmanuel Macron. Dans son intervention de ce soir, Jean Castex devrait donc a minima réitérer cet appel à l’effort et à la responsabilité collective.

11:42 – Bienvenue sur le live du JDN

Six jours après son intervention surprise du 29 janvier, au cours de laquelle il a annoncé de nouvelles mesures, comme la fermeture des centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20 000 mètres ou la fermeture des frontières pour les pays hors UE, y compris les territoires ultra-marins (sauf motifs impérieux), le Premier ministre s’exprime de nouveau ce jeudi 4 février. Une prise de parole qui a lieu au lendemain d’un conseil de défense sanitaire.