Alors que le premières échéances conduisant à l’interdiction de la vente de véhicules à moteur thermique interviendront dès 2030 dans certains pays européens, le groupe Ford annonce qu’il ne proposera plus que des voitures électriques à cette date en Europe.

Un milliard de dollars vont être consacrés à la transformation de l’usine de Cologne en principale ligne de production de véhicules électriques en Europe et le constructeur a l’intention de faire migrer graduellement ses gammes tout au long de la décennie en cours.

A partir de 2024, sa gamme de véhicules commerciaux sera électrique ou hybride, suivie de la gamme des véhicules individuels à a partir de 2026. Ensuite, d’ici 2030, 66% des véhicules commerciaux et la totalité des véhicules personnels vendus seront purement électriques.

Ford Mustang Mach-E 03

Ford Mustang Mach-E

Il sera aidé en cela par Volkswagen qui lui fournira sa plate-forme modulaire MEB permettant de concevoir des voitures électriques en grands volumes. Plus de 600 000 véhicules Ford vendus en Europe ces six prochaines années devraient l’utiliser.

Ford indique vouloir investir désormais un total de 29 milliards de dollars jusqu’en 2025 pour assurer sa transformation vers les véhicules électriques mais aussi autonomes, autre voie d’avenir du secteur automobile.

Le gros des pays européens interdira la vente de véhicules thermiques neufs entre 2030 et 2040, ce qui demande donc de se préparer dès à présent à cette transformation du secteur.

Le constructeur est aiguillonné par Tesla qui avance vite dans le domaine, et pas seulement grâce à son mode Ludicrous, et les investisseurs demandaient des actions concrètes et un plan conséquent, au-delà de la Mustang Mach-E et d’un futur pickup F150 tout électrique.