Discours d'Olivier Véran : suivez la conférence de presse en direct La conférence de presse du ministre de la Santé sur l’évolution de la situation sanitaire prévue ce jeudi 18 février à 18 heures a débuté. Découvrez les annonces en direct.

Comme chaque semaine, Olivier Véran tient ce jeudi une conférence de presse sur l’évolution de la situation sanitaire. Malgré des chiffres assez stables, le gouvernement a appelé hier à la prudence, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal insistant sur l’importance “d’éviter tout relâchement”, tandis que la “pression sanitaire sur l’hôpital reste extrêmement forte”. Ce soir, le ministre de la Santé fera le point sur la stratégie vaccinale mais ne devrait pas annoncer de nouvelles mesures restrictives. Suivez sa conférence de presse en direct.

18:34 – Le télétravail, au coeur de la stratégie du gouvernement

“Nous renforçons l’application du télétravail partout où c’est possible”. 40% de l’efficacité des mesures actuelles repose sur l’application du télétravail, rappelle le ministre de la Santé, les tentations de partager un repas entre collègues, par exemple, étant moins nombreuses.

18:28 – “Nous faisons tout pour éviter un troisième confinement”

“Nous faisons tout pour éviter un troisième confinement”, rappelle le ministre de la Santé, appelant les Français à recourir “massivement le télétravail” et à réduire les contacts sociaux.

18:25 – “Il n’y a pas lieu d’alléger les contraintes”

“Il n’y a pas lieu d’alléger les contraintes”, déclare le ministre de la Santé, interrogé en séance de questions réponses, rappelant “l’impact inévitable sur la situation épidémique et la situation sanitaire des Français” qu’aurait une telle décision.

18:24 – Covid long : bientôt des annonces du ministre de la Santé

“J’annoncerai à Nice comment la France structure des filières de soins spécifiques sur tout le territoire faisant appel à des structures de ville”, a déclaré Olivier Véran en conférence de presse, faisant référence aux personnes qui n’ont pas développé de formes graves du Covid-19 lorsqu’ils ont été testés positifs mais qui, des semaines voire des mois plus tard, ressentent toujours une grande fatigue.

18:21 – 36% des contaminations en France correspondent à des variants britanniques

Le ministre de la Santé a indiqué que “36% des contaminations en France correspondent à des variants britanniques et 5% à des variants sud-africains”. A Dunkerque, c’est 72% des cas qui sont dus au variant britannique.

18:17 – La durée d’isolement passe à 10 jours pour les tests positifs

En raison des variants du virus, pour lesquels la durée de contagiosité semble plus longue, le ministre de la Santé annonce que “la durée de l’isolement pour les personnes dont un test de diagnostic est positif passera de 7 à 10 jours. Elle restera en revanche de 7 jours pour les cas contacts”. 

18:17 – “Nous vaccinons à flux tendu”

Concernant la campagne de vaccination, “les choses vont se faire progressivement et rapidement” indique le ministre. Il reconnait “Nous vaccinons à flux tendu, au rythme de livraison des laboratoires”. Par ailleurs, l’âge moyen du Français vacciné est de 72 ans.

18:15 – Les tests salivaires déployés à partir de la semaine prochaine dans les écoles

Olivier Véran annonce “à partir de la semaine prochaine, le déploiement de tests salivaires dans les écoles au retour des vacances et dans les départements à plus forte circulation virale”. Nous l’étendrons aux soignants, amenés à être testés plus souvent que les autres, ajoute le ministre de la Santé.

18:12 – “Les prochaines semaines sont des semaines clés”

Le ministre de la Santé exhorte à “une vigilance absolue” pour que, comme par le passé, nous soyons en mesure de “faire mentir les courbes”.

18:08 – “Plus de 2 millions de tests sont réalisés par semaine”

Olivier Véran indique que “Plus de 2 millions de tests sont réalisés chaque semaine dans les 12 000 lieux de test existants”.

17:40 – Angèle Consoli appelle “à réfléchir à comment aménager la vie culturelle et sociale avec le virus”

Nouvelle membre du Conseil scientifique, la pédopsychiatre a plaidé ce matin sur BFMTV pour un aménagement de la vie sociale en période de pandémie. Elle a notamment appelé à “être vigilant” vis-à-vis des personnes vulnérables psychologiquement et a beaucoup insisté sur le cas des étudiants qui, selon elle, “demandent à reprendre leurs cours normalement et à avoir quelques amis, rien de plus simple”.

17:39 – Ouverture d’une campagne de dépistage massive à Dunkerque

Aujourd’hui s’est ouverte une campagne de dépistage massive à Dunkerque, alors que la ville est frappée par une flambée de cas. L’Agence régionale de santé (ARS) espère pouvoir tester 6000 à 8000 personnes par semaine. Des fêtes clandestines liées au carnaval ont été mises en cause.

17:23 – Vers un contrat social entre générations pour combattre le Covid-19 ?

Dans un point de vue publié aujourd’hui par la revue médicale The Lancet Public Health, cinq membres du Conseil scientifique jugent qu’il ne faut plus enchaîner les confinements pour combattre le Covid-19. Face à l’émergence de nouveaux variants, “la fin tant attendue de cette crise sanitaire mondiale pourrait bien être continuellement repoussée”. Ces membres du Conseil scientifique, dont le président, le Pr Jean-François Delfraissy, proposent d’opter pour un “contrat social” entre générations pour lequel les plus âgés et fragiles accepteraient de s’auto-isoler.

17:22 – Didier Pittet : “Probablement qu’à l’été 2022, tout sera beaucoup plus facile”

C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui sur France Inter le professeur Didier Pittet, épidémiologiste et président de la mission indépendante nationale sur l’évaluation de la gestion de la crise du Covid-19 en France. Le professeur estime qu’il faut s’attendre à “vivre encore un mois et demi à deux mois” compliqués. D’après lui, l’été 2021 permettra de faire un premier bilan mais “à l’automne, il y aura d’autres variants”. “Ce ne sera pas un automne normal”, a-t-il prévenu.

17:20 – Un quatrième variant du Covid-19 découvert par des chercheurs écossais

Une étude publiée hier par des chercheurs écossais révèle l’apparition d’un nouveau variant, baptisé “B.1.525” et détecté chez 135 malades dans 13 pays différents. Ce variant a développé la même mutation que les variants sud-africain et brésilien, mutation qui a pour effet de limiter l’efficacité des vaccins.

LIRE PLUS