Notamment dans ses publications financières auprès du gendarme boursier américain, Intel n’avait pas fait mystère d’un litige avec VLSI Technology qui a déposé plusieurs plaintes en justice. Ce litige concerne divers brevets technologiques en possession de VLSI Technology et qui appartenaient auparavant à NXP Semiconductors.

À la suite d’une décision d’un tribunal au Texas, Reuters rapporte que Intel a été reconnu coupable de la violation de deux brevets relatifs à la fabrication de puces et appartenant donc à VLSI Technology. Ils sont en lien avec des méthodes pour minimiser la consommation énergétique des puces.

En vertu de cette décision de justice et pour l’ensemble des dommages à VLSI Technology, Intel devra payer 1,5 milliard de dollars pour la violation du premier brevet et 675 millions de dollars pour le deuxième brevet. NXP Semiconductors devrait également toucher une partie de la copieuse amende.

justice

Un patent troll ?

Un responsable de VLSI Technology a fait part de sa satisfaction. Selon lui, le tribunal a reconnu la ” valeur des innovations telles qu’elles se reflètent dans les brevets. ” Sans surprise, Intel a toutefois annoncé son intention de faire appel.

Intel est en profond désaccord avec le verdict du jury. Nous avons l’intention de faire appel et nous sommes convaincus que nous allons l’emporter “, déclare le fondeur de Santa Clara qui a pointé du doigt VLSI Technology pour n’avoir aucun produit et pour seule source de revenus les litiges sur des brevets. Un chasseur de brevets ou patent troll, selon Intel.

D’après Bloomberg, un brevet avait été initialement délivré à Freescale Semiconductor en 2012 et l’autre à SigmaTel en 2010. Freescale Semiconductor a racheté SigmaTel et a ensuite été racheté par NXP Semiconductors en 2015. Les deux brevets ont été transférés à VLSI Technology en 2019.