Depuis des mois, vos équipes sont mises à mal : confinement, télétravail, montée du stress et sentiment d’isolement composent leur quotidien. Comment renouer avec la performance ?

Des équipes déstabilisées et à plat

Les études se suivent et un constat s’impose : la santé mentale de vos salariés est en danger et vos managers, en première ligne, sont loin d’être épargnés. Le contexte ébranle le maillon essentiel de la performance de votre entreprise : vos équipes. À plein potentiel, elles s’unissent autour de l’objectif, et peuvent se dépasser jusqu’à battre des records (du Monde !). Mais elles sont depuis des mois déstabilisées et la pression monte. Cohésion, moral et engagement sont mis à mal.

Les réunions en solo et boîtes mails débordantes ont remplacé déjeuners, pause-café et les autres moments informels vécus en équipe. 40 % des télétravailleurs ressentent une dégradation du lien social, selon l’étude de Malakoff Humanis. Un problème de taille, car la cohésion d’équipe et le sentiment d’appartenance sont essentiels au succès d’une équipe. 

Au-delà du collectif, la crise sanitaire affecte aussi le moral. En nous confrontant à nous-mêmes, le confinement fait ressurgir les insécurités. Colère, peur, anxiété voire épisodes dépressifs émergents. 73 % des personnes ayant vécu un confinement, même court (inférieur à 9 jours), déplorent un impact négatif sur leur moral, selon une étude du journal médical britannique The Lancet

Face aux risques psychosociaux, l’employeur a un rôle capital à jouer. Le Code du Travail[1] lui impose d’assurer, par tout moyen, la sécurité et la santé (physique et mentale) de ses salariés. Au-delà des considérations juridiques, le bien-être de vos salariés est un véritable enjeu que vous devez adresser, pour une raison simple : pour être performantes, vos équipes doivent être épanouies.

En outre, en prêtant attention sincère à la bonne santé physique et mentale de vos employés, vous favorisez leur engagement. Une aubaine, car l’engagement est un facteur de succès. Il limite le turnover et favorise la productivité. L’impact de la crise sanitaire sur l’équilibre de vos équipes vous concerne donc, plus que quiconque.

Les initiatives nées de la crise

Certaines entreprises ont su s’adapter, et démontrer cette fameuse résilience. Elles ont été particulièrement alertes au changement afin d’accompagner leurs salariés et entretenir le lien social. 

Le leader mondial Air Liquide s’est mobilisé dès les prémices de la crise, en assurant la continuité des activités et la mise en place du télétravail. En outre, l’entreprise a su mobiliser ses collaborateurs de manière exceptionnelle pour répondre aux besoins accrus des hôpitaux français en respirateurs. Un “défi industriel, mais aussi humain”, selon les mots de Benoît Potier, Président-Directeur Général du Groupe. De son côté, Nespresso a misé sur un dispositif de proximité avec ses collaborateurs. Par exemple : constitution d’une FAQ pour toutes les questions liées au changement de situation (rémunération variable, congés, chômage partiel, etc), instauration de points réguliers avec les managers et leurs équipes, création d’une newsletter de conseils bien être…

Enfin, la crise a permis à la MACIF de réaffirmer ses valeurs, notamment la solidarité. Elle a fait le choix de s’abstenir de toute aide venant de l’État et de ne pas recourir au chômage partiel.
Dans toutes ces entreprises, la crise a stimulé la collaboration, l’entraide, la cohésion… Autant d’éléments à mobiliser absolument pour faire face à un impératif de productivité.

Pour autant, les entreprises ayant surmonté l’adversité mieux que les autres doivent redoubler de vigilance. En effet, il est assez aisé de mobiliser l’énergie de ses équipes sur le court terme et de façon exceptionnelle. Sur la durée, en revanche, cela représente beaucoup d’efforts à fournir pour les collaborateurs. La pression exercée sur eux reste réelle, et, malheureusement, un stress de longue durée peut épuiser leur énergie.

Pour maintenir cette énergie à son plein potentiel, les entreprises doivent créer un environnement favorable, permettant à leurs talents de s’accomplir pleinement. Pour ce faire, elles doivent détecter les moteurs et freins de leur performance collective.

L’énergie collective : clé de voûte de la cohésion d’équipe 

L’énergie collective est une force qui anime une équipe et l’aide à surmonter les difficultés. Elle permet de regarder ensemble dans la même direction, de servir un but commun. En résumé, c’est une énergie que chacun dédie au collectif.

Comparons l’entreprise au monde du sport. Surtout en période de crise, les exigences pesant sur les salariés sont similaires à celles pesant sur les sportifs. Sur un terrain comme dans un bureau, les équipes travaillent en interactions. Par la solidarité entre ses membres, elles optimisent sa dépense d’énergie. Un sportif de haut niveau se surpasse pour atteindre l’excellence, tout en mobilisant son énergie à bon escient pour porter son équipe. 

Pour renouer avec la performance jusqu’à l’excellence, une entreprise doit se questionner sur la réserve d’énergie de ses collaborateurs. Au-delà de la quantité, la qualité prime. Un trop plein d’énergie négative peut, par exemple, paralyser une équipe. Dans le sport, ces émotions existent, mais les plus grands sportifs sont entraînés à les dompter. Tels des athlètes, vos managers doivent apprendre à gérer leurs émotions et celles de leurs équipes. À ce titre, il est primordial qu’une entreprise forme ses managers aux subtilités de l’intelligence émotionnelle.

Déterminante dans le sport, l’énergie collective n’est pas suffisamment prise en considération au travail. Pourtant, à l’échelle d’une équipe d’une entreprise, elle est clé. En effet, des énergies collectives déséquilibrées constituent un frein à l’excellence. Pour rappel, l’énergie a trois sources : elle peut être mentale, émotionnelle, ou physique. Une entreprise doit s’assurer de recharger ces trois batteries pour bénéficier d’une énergie collective optimale pour bénéficier d’une énergie collective optimale, celle d’une équipe championne.

Dans un climat d’incertitudes, les entreprises championnes seront celles qui agissent aujourd’hui pour libérer le plein potentiel de leurs équipes. En effet, le soin porté à l’énergie collective des collaborateurs conduira votre entreprise vers le succès, et permettra de faire front à toutes les situations. Dans un premier temps, la mesure de cette énergie s’impose, suivie d’actions pertinentes pour régénérer vos équipes. Les managers devront être accompagnés pour (re)trouver leur place. L’énergie collective peut (encore) sauver vos équipes et vous permettre de renouer avec la performance. C’est à vous de jouer : agir sans attendre et placer le sujet comme une priorité partagée au plus haut niveau de l’entreprise.

[1] Code du Travail, article L4121-1