À fin 2020, Huawei fait valoir la détention de plus de 100 000 brevets actifs dans plus de 40 000 familles de brevets technologiques dans le monde. Et cela concerne notamment la 5G pour près de 3 000 brevets avec le géant chinois qui a contribué à l’élaboration de normes de télécommunications.

huawei-brevets
En charge du département des droits de propriété intellectuelle de Huawei, Jason Ding a estimé que le groupe devrait recevoir entre 1,2 et 1,3 milliard de dollars de revenus provenant de licences de brevets entre 2019 et 2021.

Il a ajouté que pour chaque smartphone avec multimode 5G utilisant la technologie du groupe, Huawei proposera un taux de redevance dit raisonnable sur le prix de vente, à savoir avec un plafond de 2,5 dollars par appareil.

Après la vente de Honor, des redevances en lien avec la 5G

Assailli et sous la pression de sanctions américaines, Huawei se met donc en quête de royalties sur les smartphones 5G d’autres fabricants comme par exemple Apple et Samsung. Il est en l’occurrence question de brevets SEP (Standard Essential Patent) nécessaires pour la conformité avec une norme technique.

Généralement, les accords de licences sont régis par des conditions FRAND (fair, reasonable and non-discriminatory ; équitable, raisonnable et non discriminatoire) que s’attache à respecter Huawei. Reuters souligne que Huawei est l’un des leaders en matière de brevets 5G avec Samsung Electronics, Nokia, Ericsson et Qualcomm.

Selon CNBC, Nokia pratique une redevance de 3 € (3,58 $) par appareil pour son portefeuille de brevets SEP 5G, tandis qu’elle est de 2,5 à 5 $ par appareil pour Ericsson. ” Par le passé, Huawei n’a pas été très agressif en matière de royalties ou de litiges. Mais cela pourrait maintenant changer “, écrit CNBC.

À voir comment cela se fera dans le contexte des sanctions américaines…