Après avoir quasiment réussi à livrer 500 000 véhicules électriques en 2020, malgré la pandémie et désormais la pénurie de composants électroniques dans l’industrie automobile, Tesla n’a pas relâché son effort et se permet de faire mieux que les attentes des analystes au premier trimestre 2021.

Selon les derniers chiffres, le constructeur a livré 184 400 véhicules électriques sur le début d’année alors que les analystes tablaient sur un volume (déjà conséquent) de 172 000 unités, et en a produit 180 000 exemplaires, soit presque le double par rapport à la même période l’an dernier.

Tesla Model 3

Le succès des véhicules de la marque en Chine, avec notamment la Model Y produite localement dans la Gigafactory 3 de Shanghai, explique ce solide volume trimestriel. D’une part, l’Empire du Milieu devient le plus gros marché mondial de véhicules électriques, et de l’autre son économie s’est vite remise de la crise sanitaire là où le monde occidental est englué dans les confinements à répétition.

A plein régime, la Gigafactory 3 devrait être capable de produire 450 000 véhicules à l’année, soit quasiment autant que tout ce que Tesla a livré en 2020. Les regards se tournent désormais vers la Gigafactory 4 de Berlin qui doit reproduire ce succès pour l’Europe, tandis que Tesla prépare aussi une usine au Texas qui produira notamment le fameux pickup électrique Cybertruck.

S’il parvient échapper aux affres de la pénurie de composants, Tesla compte livrer autour de 750 000 véhicules électriques cette année, ce qui représenterait une belle progression de 50%.