Lors de sa méga-conférence la semaine dernière, le groupe Xiaomi a confirmé vouloir se lancer dans l’aventure des véhicules électriques. Plus d’un milliard de dollars vont être mis sur la table pour créer la filiale et le cadre de ce projet dont Lei Jun, CEO de Xiaomi, sera aussi le président exécutif, et plus de 10 milliards de dollars d’investissement sont prévus sur les dix ans à venir.

La firme chinoise va donc mettre les moyens pour se faire une place sur ce marché qui s’annonce lucratif mais qui va vite devenir aussi très encombré. Elle en est consciente et veut proposer directement une gamme abordable, plutôt que de passer d’abord par des véhicules premium, comme souvent pour les nouveaux arrivants sans expérience antérieure de l’industrie automobile.

Xiaomi logo 02

Lors de l’annonce officielle de son entrée sur le marché, Lei Jun avait donc indiqué que les prix des véhicules électriques Xiaomi resteraient abordables. Il a précisé depuis une fourchette de prix : de 100 000 à 300 000 yuans, ce qui équivaudra à 13 000 à 39 000 € environ, hors taxes.

Une éventuelle commercialisation hors des frontières chinoises fera sans doute sensiblement monter cette grille tarifaire, entre coûts d’importation et taxes supplémentaires, ce qui amènera à des tarifs de véhicules de milieu de gamme.

Il reste à voir ce que proposeront les voitures Xiaomi en terme de connectivité et d’intelligence de bord à ce prix mais ce sera sans doute l’un des angles d’attaque pour se différencier de la concurrence.