Agence du département de la Défense des États-Unis en charge de projets de recherche avancée de défense, la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) a récemment attribué des contrats à General Atomics, Blue Origin et Lockheed Martin.

Ces contrats ont été attribués dans le cadre de la première phase d’un programme dénommé DRACO pour Demonstration Rocket for Agile Cislunar Operations. En 2025, le but est de faire la démonstration d’un système de propulsion nucléaire thermique au-dessus de l’orbite terrestre basse.

Avec un tel système de propulsion nucléaire, la DARPA avance qu’un vaisseau spatial disposerait d’une plus grande agilité afin de mettre en œuvre le principe de manœuvre rapide dans l’espace entre la Terre et la Lune que souhaite le Pentagone.

draco-darpa

La technologie de propulsion nucléo-thermique développée sous l’égide du projet DRACO devra servir aux futures opérations dans l’espace.

SpaceNews précise que General Atomics (contrat de 22 millions de dollars) développera le réacteur nucléaire, tandis que Lockheed Martin (2,9 millions de dollars) et Blue Origin (2,5 millions de dollars) développeront des concepts concurrents d’engins spatiaux pour une démonstration de la propulsion nucléaire thermique.