Pour son projet Kuiper d’Internet par satellite avec des satellites en orbite terrestre basse, Amazon a annoncé cette semaine la signature d’un contrat avec la coentreprise United Launch Alliance (ULA) de Boeing et Lockheed Martin. Il porte sur neuf lancements avec des fusées Atlas V.

Ce lanceur américain Atlas V pour charge utile moyenne et lourde a déjà largement fait ses preuves avec des missions pour le compte de clients commerciaux et gouvernementaux. En juillet dernier, il a notamment servi à la mise en orbite de la sonde spatiale Mars 2020 transportant le rover Perseverance.

Atlas V est un lanceur offrant le bon niveau de performance, de capacité et de fiabilité dont nous avons besoin pour commencer notre déploiement à grande échelle “, écrit Amazon.

amazon-ula-atlas-v

Et New Glenn de Blue Origin ?

Reste tout de même une surprise dans la mesure où l’on pouvait s’attendre à une attribution des lancements à Blue Origin, la société aérospatiale créée par Jeff Bezos… le fondateur d’Amazon. De quoi se poser des questions sur le lanceur lourd New Glenn de Blue Origin.

blue-origin-new-glenn

À voir si ce n’est qu’un problème de calendrier, sachant que le vol inaugural du lanceur réutilisable New Glenn est attendu pour fin 2022. Pour son projet Kuiper, Amazon est susceptible d’avoir besoin d’autres partenaires et lanceurs. Une option SpaceX – qui œuvre au déploiement de sa solution Starlink d’Internet par satellite – est-elle envisageable ?

Le projet Kuiper ambitionne une constellation de 3 236 satellites en orbite terrestre basse avec 784 satellites à 590 km d’altitude, 1 296 satellites à 610 km et 1 156 satellites à 630 km. La moitié des satellites doit être déployée d’ici 2026.

amazon-kuiper-antenne-prototype

L’objectif est de couvrir environ 95 % de la population mondiale. ” Nous sommes déterminés à faire du haut débit abordable une réalité pour les clients et les communautés du monde entier “, déclare Jeff Bezos. L’été dernier, Amazon avait annoncé un investissement de plus de 10 milliards de dollars dans le projet Kuiper.