Depuis le cosmodrome de Vostchny en Russie, une fusée Soyouz opérée par Arianespace a décollé à 07h14 heure locale (dans la nuit de dimanche à lundi heure de Paris) avec à bord une charge utile d’une masse de 5,8 tonnes.

Dans le cadre de cette mission d’une durée de 3 heures et 52 minutes et avec neuf séparations (neuf lots), 36 satellites de télécommunications OneWeb ont été placés sur orbite terrestre basse à 450 km d’altitude. Un succès pour le deuxième lancement de satellites OneWeb cette année.

OneWeb a confirmé l’acquisition du signal pour tous les satellites. Par leurs propres moyens de propulsion, ils vont rejoindre une orbite opérationnelle à une altitude de 1200 km. L’opérateur annonce avoir désormais une constellation de 182 satellites en orbite sur les 648 attendus.

oneweb-lancement-avril-2021

Trois des cinq lancements pour Five to 50

L’objectif de OneWeb est de fournir un accès à Internet à haut débit et faible latence à tous et partout dans le monde. Avec des terminaux compatibles, la constellation OneWeb permettra un débit d’environ 50 Mbps avec une couverture 3G, LTE, 5G et Wi-Fi.

Ce lancement rapproche OneWeb de son ambition Five to 50 qui prévoit le lancement d’un service commercial d’ici la fin de l’année.OneWeb souligne 60 % de la constellation nécessaire pour permettre à sa solution de connectivité d’atteindre toutes les régions situées au-dessus du 50e parallèle nord.

Des services devraient ainsi couvrir le Royaume-Uni, l’Alaska, l’Europe du Nord, le Groenland, l’Islande, les mers arctiques et le Canada. Rappelons que OneWeb a évité la faillite l’année dernière grâce à une reprise par un consortium formé du groupe indien Bharti avec l’État britannique.