Avec son envergure de 117 m pour 72 m de long, l’avion géant de Stratolaunch a volé pour la deuxième fois de son histoire cette semaine. Une surprise après un premier vol d’essai qui remontait à avril 2019.

Une nouvelle fois au-dessus du désert Mojave en Californie, le deuxième vol a été plus long mais avec une altitude moins importante pour l’avion bipoutre qui dispose de six turboréacteurs équipant le Boeing 747 et repose sur 28 roues.

Pour son deuxième vol d’essai couronné de succès et d’une durée de 3 heures et 14 minutes, l’avion qui a été baptisé Roc a atteint une altitude de 4 267 mètres.

Pour des véhicules hypersonniques

Initialement, cet avion à l’envergure hors norme avait été imaginé pour le transport et le lancement de fusées afin de placer des satellites en orbite basse, soit jusqu’à trois fusées de type Pegasus XL depuis une altitude de 10 km.

Désormais, Roc de Stratolaunch est présenté comme un avion porteur pour le largage et lancement de véhicules hypersoniques. Stratolaunch travaille sur Talon-A de classe Mach 6, entièrement réutilisable, autonome et propulsé par un moteur-fusée à propergol liquide.

stratolaunch-talon-a

Avec une envergure de 4,3 mètres, 8,5 mètres de long et une masse de près de 3 tonnes au lancement, Talon-A devrait être capable de plus de 60 secondes de vol hypersonique, puis revenir en planant pour un atterrissage autonome sur une piste conventionnelle.