Placé en redressement judiciaire depuis le début du mois de mars dernier, l’entreprise française Blade spécialisée dans le cloud computing est reprise par hubiC. C’est le projet qui a été retenu par le tribunal de commerce de Paris.

Pour cette reprise, la solution de stockage en ligne et de partage de fichiers d’Octave Klaba – le fondateur du leader du cloud européen OVHcloud – était en lice avec un projet porté par des salariés de Shadow et Iliad (la maison-mère de Free fondée par Xavier Niel).

shadow-blade

Sur Twitter, Octave Klaba a fait part de sa satisfaction à la suite de la décision du tribunal de commerce de Paris. Il déclare : ” L’ambition est simple : bâtir la meilleure offre du cloud gaming au monde ! On a désormais tout dans une seule boîte : équipe talentueuse, aucun souci de dépenses d’investissement, le marché mondial.

Dans son message, Octave Klaba évoque uniquement l’aspect cloud gaming, alors que la solution Shadow de Blade ne se limite pas à cela en permettant l’accès à un ordinateur haut de gamme complet dans le cloud via un abonnement mensuel.

Blade fait notamment partie de l’initiative européenne GAIA-X pour un Cloud de confiance. Pour Blade, le projet de reprise concurrent à celui de hubiC avait communiqué sur des services au-delà du cloud gaming, pour justement se démarquer en tant que service de cloud computing grand public complet.

Fin 2020, Shadow avait annoncé plus de 100 000 utilisateurs actifs, mais avec un chiffre d’affaires en baisse et une nécessité de financement.