Le mois dernier et dans le cadre d’un vol d’essai non habité NS-15, Blue Origin a procédé à une sorte de répétition générale pour ses futurs vols suborbitaux et l’embarquement de touristes. À la suite de ce quinzième vol pour le lanceur réutilisable New Shepard, les choses semblent enfin s’accélérer.

blue-origin-ns-15

Sur le site de Blue Origin, un compte à rebours est lancé jusqu’au 5 mai. Une date à laquelle il est évoqué la communication d’informations pour savoir comment acheter le tout premier siège sur New Shepard.

Avec une capsule spécialement adaptée, New Shepard a été conçu pour être en mesure de transporter jusqu’à six personnes lors d’un voyage à la frontière de l’espace – à plus de 100 km d’altitude – et pour vivre quelques minutes en microgravité.

Après NS-15, c’est un premier vol d’essai habité qui devrait avoir lieu, puis ultérieurement le coup d’envoi officiel pour le tourisme spatial imaginé par le groupe aérospatial fondé par Jeff Bezos (le fondateur d’Amazon).

Patron de Blue Origin, Bob Smith avait fait allusion à un billet pour un vol suborbital qui ne serait pas bon marché et à ” plusieurs centaines de milliers de dollars.