Dans le cadre d’une location longue durée auprès de Boston Dynamics, la police de New York a commencé fin 2020 à tester un chien robot dénommé Digidog et basé sur le célèbre Spot. Une expérimentation qui a tourné court.

Initialement, le contrat de location à 94 000 dollars devait prendre fin en août prochain avec en perspective diverses applications à évaluer. Un coup d’arrêt prématuré est intervenu avec une annulation du contrat le 22 avril.

Aucun problème technique et pas de bavure de Digidog qui avait suscité des craintes après une apparition dans quelques vidéos virales lors d’interventions. Une apparence jugée effrayante par certains, sans compter des critiques concernant les sommes engagées.

La police de New York avait réagi en expliquant utiliser des robots depuis les années 1970 pour sauver des vies lors de prises d’otages et d’incidents en lien avec des matières dangereuses. ” Ce modèle de robot (ndlr : Digidog) est testé pour évaluer ses capacités par rapport à d’autres modèles utilisés par note unité de service d’urgence et notre équipe de déminage.

Un chien robot pour ” sauver des vies, protéger les gens et les agents de police. ” Néanmoins, le déploiement de Digidog lors d’une mission policière avait provoqué l’émoi, des peurs de surveillance à outrance et de militarisation.