Comme prévu, Osiris-Rex a fait ses adieux à Bennu et a entamé son voyage de retour sur Terre. Avec une mise à feu de ses propulseurs pendant une durée de 7 minutes, la sonde spatiale de la Nasa s’est éloignée de l’astéroïde à près de 1 000 km/h pour se positionner sur une trajectoire de retour.

C’est un long périple de 2,3 milliards de kilomètres qui débute. Après avoir fait deux fois le tour du Soleil, la sonde spatiale devrait atteindre la Terre le 24 septembre 2023. Au retour, la capsule SRC (Sample Return Capsule) contenant des échantillons de l’astéroïde Bennu se séparera de la sonde et entrera dans l’atmosphère terrestre quatre heures plus tard.

Avec sa précieuse cargaison, la capsule sera ralentie par un bouclier thermique, puis par un parachute et se posera dans le désert de l’Utah aux États-Unis. À la surface de Bennu, ce sont plus de 60 grammes de régolithe qui ont été recueillis.

osiris-rex-contact-bennu

Une analyse aujourd’hui et dans le futur

Nous avons un morceau primordial de notre système solaire qui revient sur Terre où de nombreuses générations de chercheurs pourront percer ses secrets “, déclare Thomas Zurbuchen, administrateur associé pour la direction des missions scientifiques de la Nasa.

Bennu est un astéroïde primitif et l’analyse des échantillons permettra de contribuer à la compréhension de la formation de notre système solaire.

Seulement 25 % des échantillons de Bennu seront utilisés par des scientifiques du monde entier pour une analyse. Les autres 75 % seront conservés intacts pour de futures analyses avec des technologies qui n’existent pas encore à ce jour.