L’industrie des semi-conducteurs est frappée par une pénurie de composants induisant des ralentissements dans plusieurs secteurs, dont celui de l’automobile et des produits électroniques grand public.

Les acteurs se préparent à augmenter les capacités de production mais les efforts en cours ne donneront des résultats que dans plusieurs mois ou trimestres, le temps d’agrandir les sites existants ou d’en créer de nouveaux.

A cette difficulté générale qui devrait se maintenir jusqu’en 2022 s’est ajoutée celle d’une flambée de Covid-19 à Taiwan. Elle vient encore compliquer la situation mais le gouvernement se veut rassurant en affirmant qu’elle devrait avoir un faible impact sur les activités industrielles.

Bosch wafer

La prévision est une chute de 0,16% du PNB si l’épidémie est contrôlée d’ici juin ou de 0,53% si elle perdure durant troisième trimestre. Les autorités indiquent que les entreprises taiwanaises, dont le fleuron national TSMC,  ont préparé des plans en prévision d’une telle éventualité, avec par exemple des sites de production cloisonnés.

Les différents Science Parks regroupant les usines de production de composants n’échangent pas leurs salariés et des mesures ont été prises en amont pour limiter la propagation du virus.

Taiwan fait office de modèle en matière de prévention face au coronavirus, avec très peu de décès enregistrés depuis le début de la pandémie.