Depuis fin 2020, le projet de cryptomonnaie Libra initié par Facebook a changé de nom pour devenir Diem. De la même manière, l’Association Libra en charge de la supervision et de la gestion de cette future monnaie numérique est devenue l’Association Diem.

Jusqu’à récemment, l’Association Diem était basée en Suisse. Elle a annoncé déménager aux États-Unis dans le cadre d’un partenariat avec une banque américaine du nom de Silvergate Bank. Cette dernière se présente comme une banque leader pour les entreprises innovantes dans le domaine de la FinTech et des cryptomonnaies.

Nous nous engageons à mettre en place un système de paiement sûr pour les consommateurs et les entreprises, qui rend les paiements plus rapides et moins chers, et qui tire parti de la technologie blockchain pour apporter les avantages du système financier à plus de personnes dans le monde “, déclare Stuart Levey.

diem

Le patron de Diem ajoute que l’objectif est de faire entrer le projet dans le périmètre réglementaire américain. L’aval de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers suisse n’est plus d’actualité, et c’est la confirmation que le lancement de Diem se fera d’abord avec une monnaie numérique liée au dollar.

Rappelons qu’à l’origine, l’ambition pour le projet Libra était de s’appuyer sur une réserve avec un panier de devises et d’actifs. Elle a ensuite évolué vers plusieurs cryptomonnaies stables (stablecoins) à devise unique après une défiance de régulateurs et responsables politiques pour des risques d’ébranlement de la stabilité du système financier, ainsi que des craintes de blanchiment d’argent.

Parmi les membres de l’Association Diem, on retrouve notamment Novi from Facebook, Shopify, Spotify, Uber ou encore le groupe Iliad (maison-mère de Free).