Ce week-end, une fusée Long March 7 a décollé depuis la base de lancement de Wenchang au sud de la Chine avec pour charge utile un vaisseau cargo Tianzhou-2. Près de 8 heures après le lacement, il a réussi son amarrage automatique à Tianhe.

Mesurant 16,6 mètres de long et d’un diamètre de 4,2 mètres, Tianhe est le module central d’un futur complexe orbital chinois habitable. Lancé fin avril, il sera attaché à des laboratoires spatiaux pour une masse totale de l’ordre de 70 tonnes.

Long de 10,6 mètres et avec un diamètre maximal de 3,35 mètres, Tianzhou-2 transportait du carburant, ainsi que des équipements et de la nourriture pour une cargaison d’une masse de 6,8 tonnes.

tianzhou-2-tianhe-amarrageAmarrage de Tianzhou-2 à Tianhe ; crédits : China Global Television Network

Nous transporterons d’abord le matériel de soutien, les pièces de rechange et les équipements nécessaires, puis notre équipage “, a déclaré Hao Chun, le directeur de l’Agence chinoise des vols spatiaux habités (Xinhua).

Un équipage dès ce mois-ci

La Chine se prépare à envoyer trois taïkonautes à bord de Tianhe dans le cadre d’une mission spatiale Shenzhou 12 prévue pour ce mois de juin. Ce sera la septième mission spatiale habitée chinoise, en plus d’être la première à destination de Tianhe. Les trois astronautes chinois y séjourneront pendant trois mois.

À noter que Tianzhou-2 a également transporté deux combinaisons spatiales pour des sorties extravéhiculaires et pesant chacune plus de 100 kg. Ces sorties extravéhiculaires devraient manifestement être effectuées lors de la mission Shenzhou 12.

C’est en 2022 que le complexe orbital devrait être entièrement opérationnel et pour une durée de vie de 15 ans.