Il valait mieux ne pas être confronté à une situation grave ce mercredi soir : Plusieurs centres d’appels destinés aux urgences sont devenus très difficiles d’accès en soirée.

Cela concernait des numéros comme le 15 (Samu), le 17 (police), le 18 (pompiers) ou encore le 112, avec des difficultés de communication aléatoires selon les départements, conduisant à instaurer des numéros longs temporaires en remplacement.

La situation est revenue à la normale vers minuit et il semble que la cause vienne d’une maintenance d’équipements Orange qui aurait mal tourné. La situation a tout de même conduit à l’organisation d’une réunion de crise ce jeudi matin réunissant ministre de l’intérieur, secrétaire d’Etat au Numérique et préfets.

orange-logo

Orange a confirmé un incident technique sur ses équipements mais la question sous-jacente d’un éventuel piratage ou acte malveillant semble être pour le moment écartée.

La situation reste sous surveillance, des perturbations ponctuelles pouvant être encore observées. Un audit externe va être mis en place pour faire la lumière sur ce qui s’est passé, à la demande du ministre de l’Intérieur qui a évoqué des “dysfonctionnements graves et inacceptables“.

Plusieurs décès ont été repertoriés dans la nuit, dans le Morbihan et à la Réunion, les familles ayant témoigné de difficultés pour joindre les secours, mais il reste à déterminer si la panne en est directement la cause.