En février 2014 et alors qu’il était auparavant le vice-président de la division Cloud et Entreprise du groupe, Satya Nadella est devenu le troisième patron (CEO ; Chief Executive Officer) de l’histoire de Microsoft.

Avec un peu plus d’une vingtaine d’années d’expérience au sein de Microsoft, il avait ainsi pris la succession de Steve Ballmer (PDG de Microsoft de 2000 à 2014) qui avait lui-même succédé au cofondateur Bill Gates (1975-2000).

Mercredi, Satya Nadella a été nommé à l’unanimité président du conseil d’administration de Microsoft. Un rôle qui était auparavant dévolu à John Thompson (ancien patron de Symantec – désormais NortonLifeLock – pendant dix ans).

John Thompson avait été nommé au poste de président du conseil d’administration de Microsoft le même jour que la prise de fonction de Satya Nadella en tant que directeur général du groupe en 2014. Il occupera désormais un poste d’administrateur indépendant principal.

microsoft-satya-nadella

L’homme du renouveau de Microsoft

En tant que président du conseil d’administration, Microsoft déclare que Satya Nadella ” dirigera le travail visant à établir l’ordre du jour du conseil d’administration, en s’appuyant sur sa connaissance approfondie de l’entreprise pour mettre en évidence les bonnes opportunités stratégiques et identifier les principaux risques et approches à soumettre à l’examen du conseil.

Satya Nadella a beaucoup mis l’accent sur les services de cloud computing pour Microsoft. Depuis qu’il est le patron du groupe, des rachats d’ampleur ont également été effectués comme celui de LinkedIn et GitHub, ou plus récemment de ZeniMax Media.

Aujourd’hui, Microsoft est la deuxième plus grosse capitalisation boursière au monde derrière Apple et devant Amazon. CNBC souligne que Satya Nadella détient plus de 1,6 million de parts dans Microsoft. Le conseil d’administration avait salué son rôle dans le changement de culture au sein de l’entreprise et pour sa direction pendant la crise du coronavirus.