Face au manque généralisé de puces, la situation se tend dans de nombreux secteurs, créant des retards de production, voire des mises au ralenti d’usines, faute de disposer de stocks suffisants.

La situation est particulièrement critique pour le secteur automobile, déjà plombé par la crise sanitaire mondiale. Dans ces conditions, les fondeurs sont amenés à faire des choix et à instaurer des priorités.

Selon le site Digitimes, le fondeur taiwanais TSMC aurait décidé de donner la priorité aux commandes d’Apple et des constructeurs automobiles, et seulement ensuite aux puces pour ordinateurs et serveurs, sur le troisième trimestre.

iPhone-13

L’un des gros morceaux de la période sera en effet sans doute la production des SoC Apple A15 pour l’iPhone et des puces M1 / M1X pour les Mac et MacBook de la firme à la pomme, client massif de TSMC pouvant négocier des conditions préférentielles.

La série iPhone 13 devant reprendre une fenêtre de tir normale en septembre, les mois d’été seront largement mis à profit pour préparer les stocks qui s’écouleront jusqu’à la fin de l’année.

La situation sera beaucoup plus compliquée pour les fabricants de produits de moindre envergure et aux volumes plus modestes qui n’ont pas les moyens de négocier un accès privilégié aux capacités de production.