Blue Origin donne rendez-vous le mardi 20 juillet pour le 16e vol de son lanceur réutilisable New Shepard. Depuis le site Launch Site One au Texas, le décollage est actuellement prévu pour 13h UTC.

La société aérospatiale fondée par Jeff Bezos vient d’obtenir l’autorisation de la Federal Aviation Administration (Reuters) pour transporter des humains à bord après avoir satisfait à des vérifications de sécurité du matériel et du logiciel lors d’un précédent vol d’essai.

NS-16 sera le premier vol suborbital habité pour New Shepard qui transportera dans une capsule d’équipage Jeff Bezos (fondateur d’Amazon), son frère Mark, l’Américaine Wally Funk âgée de 82 ans, ainsi que la personne qui a remporté un siège à 28 millions de dollars dans le cadre d’une vente aux enchères.

Ce vol se déroulera un peu plus d’une semaine après le vol suborbital Unity 22 de Virgin Galactic qui a eu lieu le dimanche 11 juillet avec à bord du vaisseau VSS Unity, le fondateur Richard Branson accompagné de trois employés de l’entreprise de tourisme spatial en plus des deux pilotes.

Bataille autour de la frontière de l’espace

Si le VSS Unity a atteint une altitude de 86 km après l’allumage de son moteur-fusée, la capsule d’équipage de New Shepard sera pour sa part propulsée au-delà des 100 km par le booster et franchira donc la ligne de Karman.

Le spectacle à bord de la capsule sera du même ordre pour observer la courbure de la Terre et expérimenter une poignée de minutes en microgravité. La capsule reviendra ensuite en chute libre et effectuera un atterrissage dans le désert en étant ralentie par trois parachutes et des rétrofusées. Trois minutes auparavant, la fusée New Shepard aura effectué un atterrissage à la verticale sur la terre ferme.

blue-origin-new-shepard-vol

Jeff Bezos n’a pas manqué de féliciter Richard Branson pour le vol Unity 22 en ajoutant avoir hâte de rejoindre le club. Directeur général de Blue Origin, Bob Smith avait auparavant souhaité un bon vol à Virgin Galactic, en soulignant néanmoins qu’il ne s’agissait pas d’un vol au-dessus de la ligne de Karman.

Pour l’Agence spatiale américaine et l’US Air Force, la frontière entre l’atmosphère terrestre et l’espace est à 80 km d’altitude. La convention internationale pour la limite de l’espace est la ligne de Karman. Même si en réalité, l’atmosphère terrestre de plus en plus fine va bien au-delà.

Dès le début, New Shepard a été conçu pour voler au-dessus de la ligne de Karman, de sorte qu’aucun de nos astronautes n’a d’astérisque à côté de son nom. Pour 96 % de la population mondiale, l’espace commence à 100 km au-dessus de la ligne de Karman reconnue internationalement “, avait taclé Blue Origin.

Le tourisme spatial (et ici suborbital), c’est aussi et beaucoup une guerre de communication. SpaceX pour mettre tout le monde d’accord ?