Ce n’est pas le premier pont imprimé en 3D qui voit le jour. En 2016, en Espagne, le premier pont en béton est inauguré à Alcobendas, au nord de Madrid. Par contre, le pont d’Amsterdam est le premier mondial à être imprimé en métal.

Il a été inauguré le 15 juillet dernier par la reine des Pays-Bas, Máxima Zorreguieta Cerruti, en plein quartier rouge dans le centre-ville d’Amsterdam. Au total, il aura fallu 6 ans à l’entreprise MX3D pour que le pont soit mis en place et que l’on puisse marcher dessus sans aucun problème.

pont metal 3d

MX3D

Au total, 6000 kilos d’acier ont été utilisés pour imprimer ce pont grâce à la technologie WAAM (Wire Arc Addictive Manufacturing). Il mesure 12,2 mètres de long, 6,3 m de large et 2,1 m de haut. Il a été imprimé couche par couche et par quatre bras robotiques. La ville d’Amsterdam vient d’accorder le permis pour en installer deux autres.

Le pont construit par l’entreprise MX3D n’est pas juste une passerelle au-dessus d’une rivière. Il est équipé de capteurs permettant de relever une multitude d’informations comme l’impact du tourisme, le comportement des foules, etc. De plus, ces capteurs sont présents pour surveiller l’état général du pont comme ses déformations, ses vibrations, sa charge. Toutes ces informations permettront d’améliorer les futurs ponts et faire évoluer la structure.

Imprimante 3D Creality Ender 3 V2

Depuis le début, ce projet, soutenu par le gouvernement hollandais, a rencontré plusieurs obstacles comme le transport, l’impossibilité de le construire sur place, la rénovation des murs du canal et toutes les formalités administratives.

La technologie de l’impression 3D n’est pas prête de s’arrêter là. Un futur pont est prévu en France au-dessus du canal Saint-Denis pour les Jeux olympiques de 2024.