L’équipe Medical Brain de Google a travaillé sur une nouvelle intelligence artificielle (IA). Cette dernière est capable de prédire le pourcentage de survie des patients qui entre à l’hôpital. Une étude publiée dans le journal scientifique npj Medical Medecine fait justement appel à cette IA.

Actuellement dans les cliniques, on utilise le système « Early Warning Score » (score d’alerte précoce) qui permet de déterminer l’état des patients en sondant à l’avance la dégradation de leur état de santé. L’IA de Google est capable de prédire à 95 % cette détérioration, ce qui est bien meilleur que la méthode actuelle.

intelligence artificielle

Dans l’étude publiée, un cas rapporte l’état d’une patiente atteint d’un cancer du sein à un stade avancé. Selon la méthode traditionnelle, elle avait 9,3 % de chance de mourir pendant son passage à l’hôpital. Ce chiffre a été obtenu par analyse de son pouls, de sa pression sanguine, de sa fréquence respiratoire ou encore de sa température.

L’évaluation de l’IA de Google a estimé à 19,9 % ses chances de ne pas s’en sortir. Elle est décédée 10 jours plus tard après son entrée à l’hôpital. L’intelligence a évalué le dossier de la patiente qui présentait 175 639 données médicales rendant le degré de précision bien plus important face aux médecins qui n’ont pas forcément le temps d’étudier autant d’information.

En outre, l’étude a indiqué un pourcentage de précision de 93 à 95 % pour l’IA sur la mortalité des patients 24 heures après leurs admissions contre 85 à 86 % selon le modèle prédictif classique actuel des hôpitaux.

Ce n’est pas la première IA à être ainsi utilisée dans le domaine de la médecine, citons par exemple la détection des maladies sur le visage des patients, la détection des maladies cardiaques ou encore la détection de certains cancers.