Non habitée, la mission OFT-2 (Orbital Flight Test-2) n’a pas été en mesure de décoller la semaine dernière. Un nouveau et énième revers pour la capsule CST-100 Starliner de Boeing qui se destine au transport d’astronautes – et de fret – vers la Station spatiale internationale (ISS).

Dans le cadre de la mission OFT-2, la capsule Starliner doit être lancée par une fusée Atlas V d’ULA, puis s’amarrer à l’ISS pendant près d’une semaine. Elle doit ensuite revenir sur Terre avec un atterrissage.

Ce n’est qu’après la réussite de la mission OFT-2 qu’il pourra être envisagé un vol d’essai habité Boeing Crew Flight Test avec trois astronautes à bord, puis enfin des vols opérationnels habités.

En décembre 2019, la capsule non habitée n’avait pas été en mesure de rejoindre la Station spatiale internationale, essentiellement à cause d’erreurs logicielles. Elle était ainsi revenue sur Terre de manière prématurée et sans encombre.

boeing-starlinerCrédits : Boeing

Problème de valves en cours de résolution

La semaine dernière, la détection d’une anomalie technique a entraîné l’arrêt de la mission. Un problème avec des valves du système de propulsion qui ne sont pas ouvertes comme attendu lors des vérifications avant le lancement.

Selon Boeing, des problèmes ont affecté l’ouverture de 13 valves. Au cours du week-end, les ingénieurs ont pu ouvrir sept de ces valves et les remettre en état de marche. Aucun signe de dommage ou de corrosion externe n’a en outre été décelé.

Sept des 13 valves fonctionnement maintenant comme prévu. L’inspection et la réparation des autres valves concernées seront effectuées dans les jours à venir “, déclare Boeing qui ajoute évaluer plusieurs opportunités de lancement de Starliner en août, et travaillera en ce sens avec la Nasa et United Launch Alliance.

À voir si la capsule Starliner sera bel et bien prête… avec la cause du problème clairement identifiée.