Pendant un petit moment, SpaceX ne va plus travailler sur son contrat d’atterrisseur lunaire pour la Nasa basé sur Starship. L’Agence spatiale américaine a indiqué que ce travail est interrompu jusqu’au 1er novembre prochain. Une décision qui fait suite à la plainte en justice déposée contre la Nasa par Blue Origin.

En échange de cette suspension temporaire, toutes les parties ont convenu d’un calendrier de litige accéléré qui se termine le 1er novembre “, a déclaré la Nasa (Reuters). ” Les responsables de la Nasa continuent de travailler avec le département de la Justice des États-Unis pour examiner les détails de l’affaire et espèrent une résolution rapide de cette question.

Blue Origin poursuit la Nasa après sa décision en avril de faire de SpaceX l’unique fournisseur d’un atterrisseur lunaire dans le cadre d’un contrat de 2,9 milliards de dollars, et pour le retour d’astronautes américains sur la Lune. La Nasa avait la possibilité de choisir deux fournisseurs, mais un financement inférieur à celui escompté a pesé dans la balance.

nasa-artemis-atterrisseurs-lune

Blue Origin jusqu’au-boutiste

Le mois dernier, le Government Accountability Office (GAO ; la Cour des comptes américaine) a rejeté un recours de Blue Origin et Dynetics. Pour le GAO, la Nasa n’a pas enfreint la législation ou la réglementation sur les marchés publics et se réservait le droit de désigner plusieurs vainqueurs, un seul ou aucun.

Pour Blue Origin, il y a des ” problèmes fondamentaux ” dans la décision de la Nasa que le GAO n’est pas en mesure d’aborder en raison de sa ” compétence juridictionnelle limitée. ” Un juge a fixé une audience pour le 14 octobre.