C’est début octobre que la mission Luna-25 devait être lancée par la Russie depuis le cosmodrome de Vostotchny, avec à bord un atterrisseur lunaire. Elle est finalement reportée à mai 2022. Ce report avait été évoqué la semaine dernière par l’agence spatiale russe Roscosmos. Il est désormais confirmé.

Selon l’AFP, la finalisation du développement de l’engin spatial nécessite davantage de temps, et notamment pour la fiabilité du système d’alunissage dans les conditions requises. Se poser en douceur sur la Lune n’est pas une mince affaire.

La dernière tentative en date a été une réussite avec la mission chinoise Change’5 en décembre 2020. Auparavant, la mission Chandrayaan-2 de l’Inde a connu un échec avec la tentative de l’atterrisseur Vikram en septembre 2019.

lune

C’est en août 1976 et du temps de l’Union soviétique qu’une sonde russe s’est posée pour la dernière fois sur la Lune. Une mission Luna-24 (inhabitée) qui a également permis le retour d’échantillons du sol lunaire sur Terre, tout comme Change’5.

Avec son atterrisseur lunaire, Luna-25 doit marquer le retour de la Russie sur la Lune et aura pour principal objectif d’étudier la composition du régolithe polaire, le plasma et la poussière de l’exosphère polaire lunaire.