Dans un monde à l’évolution toujours plus rapide, lavion supersonique, un temps adopté puis abandonné du fait de ses coûts de fonctionnement, retrouve de l’intérêt sous d’autres formes (voyage d’affaires notamment, avec un nombre de places réduit).

Plusieurs entreprises travaillent sur différents projets, de la startup à la société établie avec des résultats peut-être dès la fin de la décennie. D’autres veulent aller encore plus loin et planchent sur l’avion hypersonique.

C’est le cas de la jeune société Hermeus qui vient de remporter un contrat de 60 millions de dollars avec l’US Air Force pour développer un avion capable d’atteindre Mach 5,5 (près de 6800 km/h).

Hermeus Quaterhorse

Son concept Quaterhorse utilisera une turbine de jet modifiée pour atteindre une telle vitesse mettant théoriquement New York à une heure de trajet de Londres. Elle repose sur le principe du statoréacteur qui nécessite d’atteindre une certaine vitesse pour être déclenché.

Hermeus Quaterhorse moteur

Hermeus a déjà bien avancé dans la conception du moteur en question et son prototype Quaterhorse devrait pouvoir voler de façon autonome, sans pilote à bord, ce qui facilitera les premiers essais en vol.

Un premier prototype à échelle réduire devrait pouvoir être testé d’ici 2023 avant de passer à une versions spéciale pour le transport de fret en 2025. La version avec passagers ne sera pas mise à l’épreuve avant 2029.

L’appui financier de l’armée de l’air américaine suggère que les projets de Hermeus pourraient vite déboucher sur des applications militaires, d’autant plus que la société a déjà noué un partenariat avec la NASA en début d’année.