Au cours d’une conférence-fleuve au début du printemps, Xiaomi avait annoncé son ambition d’entrer sur le territoire des véhicules électriques, connectés puis autonomes ces prochaines années.

Pour se donner les moyens pour cette stratégie, la firme avait annoncé vouloir investir quelque 10 milliards de dollars sur 10 ans, indiquant ainsi ne pas vouloir faire de la figuration.

Xiaomi logo 02

Lei Jun, CEO de Xiaomi, annonce sa volonté de créer un véhicule électrique
(mars 2021)

Après plusieurs mois de préparatifs, le groupe chinois vient de créer l’entreprise qui va mener à bien ce projet : Xiaomi EV Inc., avec un capital de départ de 10 milliards de yuans (1,3 milliard d’euros).

La nouvelle entreprise débute avec 300 salariés et a comme dirigeant Lei Jun, le CEO de Xiaomi, qui a fait un défi personnel de la capacité de Xiaomi de concevoir sa propre gamme de véhicules électriques.

Grandes ambitions sur un domaine stratégique

La phase de développement a démarré et Xiaomi indique que ses équipes ont déjà accumulé beaucoup de travail de recherche ces cinq derniers mois, tandis que des partenaires industriels ont été approchés.

L’annonce récente de l’acquisition de Deepmotion, société spécialisée dans la conduite autonome, va dans cette direction d’accumulation d’expertise pour les besoins de Xiaomi EV, avec toujours Tesla en figure inspirante (Lei Jun avait rappelé des locaux de Tesla et sa rencontre avec Elon Musk au printemps).

La concurrence s’annonce cependant plutôt rude, nombre d’entreprises chinoises s’étant lancées sur le créneau des véhicules électriques (Nio, BYD, Xpeng…) avec parfois de gros soutiens financiers.