La société privée américaine Colossal, spécialisée dans les biosciences vient de réussir une levée de fonds de pas moins de 15 millions de dollars pour financer son projet “Désextinction”.

L’idée derrière le projet est de ressusciter une espèce disparue depuis plus de 4000 ans : le mammouth laineux. Il s’agirait surtout de créer un hybride sur la base d’un éléphant doté de certains traits du mammouth laineux.

Mammouth

L’objectif serait avant tout environnemental : les mammouths recréés seraient libérés dans la toundra arctique en vie de participer au ralentissement de la fonte du permafrost. L’activité des mammouths entretenait ainsi la steppe et les prairies, qui absorbaient bien plus de carbone que les forêts humides qui les ont remplacées après la disparition de ces colosses.

Papo - 55017 - Figurine - Animaux - Mammouth

Les mammouths laineux sont capables d’abattre des arbres et de reformer ainsi les prairies qu’ils affectionnent. On estime qu’ils seraient ainsi capables, au fil des années, de recréer la steppe arctique en piétinnant la végétation nuisible, ou plutôt moins rentable sur un plan écologique.

La conception du mamouth hybride se fera à partir de l’ADN d’un éléphant d’Asie prélevé à partir de cellules de peau. Les cellules seront reprogrammées en cellules souches puis associées à de l’ADN de mammouth prélevé depuis des échantillons de tissu collectés en Sibérie. Plus de 50 traits d’ADN ont été sélectionnés pour intégrer l’ADN de l’éléphant d’Asie, pour en fait un éléphant résistant au froid. Les cellules hybrides seront ensuite transplantées dans des ovules débarassées de leur noyau original et l’embryon transféré dans une femelle éléphant. La gestation devrait durer de 18 à 22 mois.