Saviez-vous que selon l’étude Workmonitor réalisée par Randstad en 2021, pas moins de 56% des salariés (interrogés dans plus de 30 pays différents) ont admis être concerné par de réels ” déséquilibres entre vie personnelle et professionnelle “.

Et si on profitait de la situation actuelle du retour au bureau pour justement éviter de réitérer certaines erreurs du passé. Et ainsi créer un environnement de travail nouveau, en phase avec les nouvelles attentes des équipes, notamment en termes de gestion des temps. Permettant, par la même occasion, aux entreprises de susciter davantage d’épanouissement et d’engagement.

Pourquoi une telle initiative ? On vous donne plusieurs raisons.

Parce que c’est bon pour le bien-être et l’épanouissement des équipes

Vous connaissez probablement la « recette », une entreprise tournée vers le bien-être permet de susciter davantage d’épanouissement au sein de ses rangs. Et donc un engagement, une créativité et une productivité accrue.

Justement, la crise du Covid a permis à un grand nombre de salariés de réaliser que la gestion de leurs temps de travail faisait partie des éléments nécessaires pour cette qualité de vie au travail tant recherchée.

Pour preuve, d’après l’étude de Davies Hickman Partner Ltd réalisée pour Avaya en mai 2021, 52% des Français se disent « frustrés de ne pas passer assez de temps avec leur famille et amis ». Une importance probablement accrue suite à plusieurs mois de travail à domicile qui a permis de passer plus de temps avec ses proches.

Parce que vous montrez que vous faites confiance en vos collaborateurs

Selon les études et recherches de l’institut Great Place To Work, les entreprises où il fait bon travailler « superforment », même en temps de crise. La raison ? La confiance qu’ont les salariés envers leurs organisations qui va les pousser à se montrer plus inventifs et productifs afin d’aider la structure à faire face aux difficultés.

Quoi de mieux que le sujet de la gestion des temps de travail pour montrer la confiance accordée aux collaborateurs ? Il ne faut pas se leurrer, de nombreux dirigeants et responsables préfèrent avoir les équipes en présentiel dans un souci de contrôle du travail accompli. Pourtant les derniers mois l’ont prouvé, oui l’on peut être productif et performant, même à distance.

Alors, pourquoi ne pas tirer les leçons des mois passés et justement apporter certains changements organisationnels (télétravail complet, travail hybride, flexibilité, etc.) pour justement favoriser ce précieux équilibre vie pro / vie perso ?

Parce qu’une entreprise sans collaborateurs motivés et engagés ne peut pas être pleinement performante

Tout est dans le titre. Veiller à l’épanouissement de ses collaborateurs revient simplement à favoriser l’engagement et l’investissement de ceux-ci dans les projets de l’entreprise. Et ainsi de voir les équipes gagner en productivité, créativité et motivation.

On ne le rappellera jamais assez, des salariés heureux dans leurs fonctions, ce sont des salariés plus créatifs, plus performants et moins absents. Et ce, d’après une très sérieuse étude du MIT d’Harvard.

Aujourd’hui, cette qualité de vie au travail passe notamment par une gestion des temps de travail repensée. Et bien soit, ces derniers mois ont prouvé que de nouvelles formes de travail n’empêchaient pas de travailler efficacement. Il ne reste plus qu’aux entreprises de trouver les bons leviers pour concilier ce bien-être tant recherché et la productivité espérée.

Un double objectif donc, qui n’aura que de bonnes répercussions sur les organisations, notamment d’affirmer toujours plus son unicité et ainsi attirer et fidéliser les talents. 

De quoi sérieusement faire réfléchir non ?