Le groupe Renault a annoncé le début d’une nouvelle phase d’expérimentation avec des Renault ZOE Cab pour un service à la demande de véhicules électriques autonomes et partagés.

De nouveaux usages sont évoqués sur les sites du pôle d’innovation de Paris-Saclay (Paris-Saclay Autonomous Lab) et Rouen (Rouen Normandy Autonomous Lab).

Renault ZOE Cab Saclay.

Pour cette deuxième phase, des roulages techniques sont actuellement effectués. Le but est d’évaluer et mettre au point de nouveaux capteurs et de nouveaux logiciels pour les prototypes. La vitesse des Renault ZOE Cab sera augmentée à 50 km/h, puis 70 km/h.

À Paris-Saclay, il s’agira de couvrir 50 km de voirie sur 5 km², avec des vitesses allant de 30 km/h à 70 km/h en fonction de la route empruntée. Les utilisateurs pourront appeler un véhicule en temps réel depuis une application mobile dédiée.

À Rouen, le déplacement se fera dans le centre-ville pour expérimenter un service public de voiture autonome à la demande avec plusieurs points d’arrêts fixes. Des tests ouverts au public débuteront en 2022.

renault-zoe-cab

Renault Group indique que la deuxième phase fait partie intégrante du projet SAM (Sécurité et acceptabilité de la conduite et de la mobilité autonome) pour l’appel à projets EVRA (Expérimentation du véhicule routier autonome) de l’Agence de la transition écologique.

N.B. : Crédits photos : Renault.