Après le très médiatisé vol Unity 22 le 11 juillet dernier avec à bord le fondateur Richard Branson, Virgin Galatic a été visé par une enquête de la Federation Aviation Administration (FAA) ouverte le 11 août. Elle a cloué au sol son avion spatial suborbital VSS Unity.

Alors que Virgin Galactic avait communiqué sur un vol qui s’était parfaitement déroulé, il s’avère que pendant la phase d’ascension et alors que le moteur-fusée du VSS Unity était en train de s’allumer, un voyant de sécurité avait alerté d’une sortie de la trajectoire prévue.

Le VSS Unity a volé en dehors de son espace aérien désigné pendant 1 minute et 41 secondes. Selon Virgin Galatic, l’enquête de la FAA concernait l’autorisation du contrôle de trafic aérien et les communications. Elle est désormais close.

Retour en vol pas avant mi-octobre au plus tôt

La FAA a informé aujourd’hui Virgin Galactic que les mesures correctives proposées ont été acceptées et qu’elles mettent fin à l’enquête. ” Virgin Galactic est ainsi autorisé à reprendre ses opérations de vol.

virgin-galactic-unity-22-vss-moteur-fusee

Les changements apportés concernent une mise à jour des calculs pour étendre l’espace aérien protégé avec les futurs vols, des étapes supplémentaires dans les procédures de vol afin de garantir des notifications de mission en temps réel au contrôle du trafic aérien de la FAA.

Indépendamment de l’enquête de la FAA, le prochain vol suborbital Unity 23 de Virgin Galactic avait été repoussé. Il doit transporter trois membres d’équipage de l’armée de l’air italienne dans le cadre d’une première mission de recherche commerciale pour Virgin Galactic.

Un défaut de fabrication potentiel dans un composant du système d’actionnement des commandes de vol a été signalé par le fournisseur tiers. Le vol Unity 23 pourrait avoir lieu à partir de mi-octobre.