Chez les équipemetiers télécom, le laser peut permettre d’échanger de hauts volumes d’informations mais aussi d’alimenter des points isolés en électricité. C’est l’expérience réalisée par le suédois Ericsson qui a pu alimenter une station de base 5G déconnectée du réseau électrique grâce à un faisceau laser.

Le procédé utilise le savoir-faire de la société Powerlight Technologies qui utilise une technique convertissant l’électricité en signal lumineux dense envoyé à un récepteur qui réalise l’opération inverse et peut donc fournir du courant électrique à une installation isolée.

L’expérimentation vise à explorer des moyens pour accélérer et faciliter les déploiements jusque dans des environnements difficiles. Ici, c’est une station de base 5G Ericsson Streetmacro 6701 (pour la 5G mmWave en bande millimétrique) qui a été alimentée de cette façon.

Ericsson 5G alimentation laser

Les détails précis restent vagues mais Ericsson indique que la technologie testée a permis de transférer “plusieurs centaines de Watts à une distance de quelques centaines de mètres“.

Cela ouvre la voie à des stations de base qui n’auront plus besoin d’être forcément reliées au réseau électrique, ce qui lèvera un gros obstacle technique dans les déploiements, d’autant que les systèmes de Powerlight pourraient transférer des kilowatts sur des distances de plusieurs kilomètres à l’avenir.

Une lumineuse flexibilité

L’émetteur doit tout de même être en ligne de vue directe du récepteur et un système de sécurité est intégré pour interrompre le faisceau si un être vivant ou un objet passe devant grâce à un anneau de détection entourant le faisceau. Une batterie de secours intégrée dans la station de base prend alors le relais en attendant le retour du flux.

Cette technique pourrait simplifier les déploiements de micro- et nano-antennes en environnement urbain mais aussi être utilisée pour déployer rapidement un réseau mobile de secours en cas de catastrophe naturelle ayant détruit le réseau électrique.

Cette capacité à couper le dernier cordon (celui de l’alimentation électrique) peut aussi être intéressante dans le cas d’installations éphémères pour des concerts ou des événements sportifs.